Astrocube (séance 5)

pilier béton pour monture astronomique

Un pilier béton comme support solide du télescope dans notre observatoire AstroCube. Voilà le programme de ce week-end.

Les vibrations perturbatrices en observation astronomique

Depuis quelques temps, nos observations astronomiques s’accompagnent d’une autre observation gênante qui concerne sur la stabilité du télescope placé sur son trépied au centre de l’observatoire. Des micros vibrations provoquées par les déplacements humains autour du télescope, deviennent perceptibles quand on y fait attention, notamment lors des vidéos tournées sur un temps long.

L’ensemble de la structure (AstroCube) est posée sur des simples plots bétons. Je n’imaginais pas que marcher calmement (sans sauter) provoquerait une instabilité à ce point sur une structure aussi lourde. Et bien si, mon cher … c’est même pour cela qu’il se vend des patins (plots, ou amortisseurs) anti vibration !

Je décide donc de fabriquer un pilier central désolidarisé du plancher de la structure pour détacher le télescope du reste de l’abri AstroCube.

Travaux de fondation béton

Dans un premier temps, nous avons sorti tout le contenu pour libérer l’espace et travailler sur un plancher net.

plancher à nu

 

Le perçage du plancher

Mesures savantes pour trouver l’emplacement adéquat qui n’était pas forcément au centre géométrique mais fonction de l’espace nécessaire pour tourner autour de l’appareil (le télescope). Prenant en compte les paramètres de taille du matériel et des accessoires qui tourneraient sur les 360 degrés.

Une scie sauteuse suffit. Souvenez vous de la construction de base, on y trouvait un plancher bois et juste en dessous un isolant en mousse expansé. Avec un peu de temps et de précision, un trou béant laisse entrevoir le « sous-sol » vide et la terre sableuse du terrain.

traçage plancher

scie sauteuse

ouverture 1 du plancher

ouverture plancher

Creuser pour une bonne assise

On met les « petites mains » à contribution. Les enfants adorent creuser partout, c’est l’occasion de le faire utilement. Le trou n’est pas seulement en forme de pilier, il lui faut une bonne semelle large de 50cm X 50cm pour les côtés. Une profondeur suffisante pour faire un bon bloc solide ! On va donc chercher loin la terre à bout de bras.

creusement

gravas

La solidité prime

Pensez bien, on ne fait pas du béton sans ferraillage.  Alors, un fer à béton en carré soudé est bien adapté tant horizontalement que verticalement pour créer une forme de « T » à l’envers pour renforcer.

fer à béton carré soudé

pose de la ferraille

béton maison

semelle de béton

Un poteau solide

Désormais, la semelle  en béton armé est prête. Du fond du trou, il nous faut remonter à hauteur suffisante dans l’AstroCube pour offrir un réceptacle qui supportera le télescope. Les calculs longs et fastidieux permettent d’envisager une dimension adaptée de coffrage.

La découpe de bois est commencée.

découpe de planches

essai d'un coffrage

Bien évidemment, un système simple permettra de décoffrer facilement : des équerres vissées sur les angles, un « tissus » intérieur pour que le béton ne colle pas sur le bois.

pose du coffrage

finissions coffrage à béton

 

remplissage béton

pilier fini

Pourquoi un pilier si bas ?

Votre œil observateur devrait vous permettre de voir que le pilier est inférieur à 1 mètre et qu’il aurait été judicieux de le proposer plus haut pour placer la monture à une hauteur suffisante pour observer bas sur l’horizon.

Mais une idée m’est venue en supposant trouver un système qui monterait et descendrait tel un ascenseur pour élever à loisir le télescope puis le replier dans son observatoire… c’est l’objet du travail à venir durant la séance 6 !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.